Mon blog, mon journal parfaitement non intime !

S’il existe un point sur lequel chaque blogueur s’accorde, c’est que bloguer prend du temps.  D’ailleurs, bloguer prend tellement de temps, qu’inévitablement arrive un moment où la barrière entre vie privée et blog n’est plus aussi claire qu’au début. Pour autant, peut-on dire qu’un blog est un journal  intime ?

Comment un blog influe sur votre vie ?

Votre blog fait partie de votre vie. Depuis sa création, il a même pris un espace non négligeable, à tel point que certaines choses ont changé. Vous vous en êtes rendu compte ?

Tout d’abord, psychologiquement : vous êtes plus attentifs à votre environnement

Un blog force à regarder autour de soi, à s’interroger, à réfléchir. A chaque événement que vous vivez, vous vous demandez quelle image vous avez envie de garder, quelle réflexion vous pourrez en tirer, ou quelles expériences vous pourrez partager… Bref vous vivez blog !

Au début, tout est facile, l’inspiration est continue et vient de partout. Puis peu à peu, vous avez besoin qu’il se passe des choses dans votre vie, alors vous vous bougez et vous vous créez des situations : vous prévoyez une sortie que vous n’auriez pas fait en temps normal, vous lisez un magasine à la recherche d’une phrase inspirante, vous téléphonez à votre belle-mère (ce qui peut ouvrir à tout un tas de sujets psycho intéressants !). Et si un jour il ne se passe vraiment rien de chez rien ? Alors c’est certainement le moment que vous choisirez pour réfléchir au syndrome de la page blanche, à l’utilité de systématiquement écrire des choses utile…

Un blog influe aussi sur votre comportement : vous êtes davantage observateur

Vous êtes donc à l’affut de l’Idée pour votre prochain article. Un petit carnet dans votre sac est recouvert de titres et d’idées écrits en patte d’oie de votre écriture la plus délicate. Mais bien sûr il faudra illustrer tous ces articles.

Alors vous vous mettez à prendre des photos…beaucoup de photos même ! Des photos de paysage,  des photos cadrées de telle manière qu’on ne voit votre progéniture que de dos, ou en tous les cas jamais entière, des photos de panneaux de circulation, de drapeaux et même de votre petit déjeuner !

photos de petit déjeuner ce matin, toast tous chauds experienes en famille

En fait, à la moindre occasion vous dégainez votre smartphone. Parfois vous avez déjà en tête l’article qui en découlera, parfois vous vous dites que la photo pourra servir d’illustration plus tard, parfois, elle est  bien pourrie, mais vous l’effacerez plus tard (ou pas !). En attendant, vous en travaillez quelques-unes et vous les postez sur Instagram !

Enfin un blog influe sur vos loisirs : vous vous mettez à écrire de manière compulsive

Vous avez certainement dans votre sac un stylo et un bout de papier prêt à être gribouillé. D’ailleurs, vous avez peut-être même carrément un vrai calepin, décoré avec soin, voire même soyons fou, evernote sur vote téléphone ! Lorsqu’une idée vous traverse l’esprit, vous vous précipitez pour l’y écrire avant qu’elle ne s’échappe !

Puis dès que vous voyez une ouverture, vous courrez à votre ordinateur écrire quelques phrases… Sauf que bloguer avec un enfant sur les genoux, ce n’est pas facile, que votre chef refuse que vous bloguiez entre vos pauses, que votre collégien aura une recherche internet à faire et que votre mari aura quand même faim en rentrant le soir (il faut toujours nourrir son homme, sinon ça le met de mauvaise humeur). Bref, vous avez vos idées, l’inspiration, mais le monde entier se ligue contre vous !

carnet de souvenirs experiences en famille

Alors vous écrivez le soir quand les enfants sont couchés et que votre mari regarde le film du soir, ou vous mettez votre réveil 2h plus tôt et vous profitez d’un moment juste pour vous… Vous apprenez à trouver du temps. C’est à ce moment-là que vous réalisez que votre blog est votre passion !

Comment notre vie influe sur notre blog

Les trois raisons qui rendent un blog personnel

S’il est une règle universelle au sein de la blogosphère, c’est qu’un blogueur, quel qu’il soit écrit sur ce qu’il connaît. Soit parce qu’il a appris, soit parce qu’il a testé, soit parce qu’il a vécu son sujet.

Au-delà de ça, deux personnes qui voient une même œuvre d’art, vivent une même expérience, arpentent un même paysage n’auront pas le même regard, n’en tireront pas les mêmes choses, ne s’intéresseront pas aux mêmes détails… Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il s’agit de deux personnes différentes, avec des sensibilités et des vécus différents.

Enfin un blog n’est jamais créé par hasard. Souvent, on l’ouvre dans un but précis : faire connaître sa passion, se faire connaître, ou comme dans mon cas, écrire mes plus beaux souvenirs et encourager les autres à faire de même parce que ça fait du bien ! Alors forcément, on y glisse un peu de nous, quelques miettes de vie dans lesquelles nos lecteurs pourront se retrouver.

Une limite à trouver

Un blogueur écrit ses pensées, ses réflexions, ses découvertes, ses lieux préférés, ses activités. Pour autant, il ne raconte finalement que peu sa vie privée, qui est comme son nom l’indique privée !

En effet, il existe pour chacun de nous une frontière entre vie privée et vie semi-publique. Car choisir de s’exposer est une chose, mais cela n’autorise pas toutes les libertés. Et encore plus quand on ne blogue pas anonymement ! Alors, juste avant de cliquer sur publier, il est bon de se demander : et si on chef/mon collègue lisait cet article ? Et si mon père/mon mari/mes enfants tombaient dessus ? Et si leurs amis le découvraient ?

une limite à trouver, photo de clôture experiences en famille

Non un blog n’est pas un journal intime

Quelques différences pour en être convaincu ?

Sur mon blog, je décris les plus beaux lieux que j’ai visités en famille.

Dans un journal intime, je décrirai les colères de mon fils qui ont accompagnées nos activités.*

Sur mon blog, je décris nos itinéraires de road trip.

Dans un journal intime, je me plaindrai des fois où monsieur Plume se sentant à 6000km de son pays comme chez lui décidait de ne pas suivre le GPS (ou de prendre un raccourcis dont il a le secret) et qu’il nous emmenait…ailleurs, juste le jour où on avait un horaire à respecter. Il va sans dire que c’était de ma faute !*

Sur mon blog, je raconte nos mercredis biscuits de Noël avec les enfants.

Dans un journal intime, je raconterai que l’Arpète a envoyé de la farine sur sa sœur, qu’elle s’est mise à courir partout dans l’appartement avec les doigts plein de beurre. Naturellement c’était le jour où monsieur Plume devait rentrer plus tôt (mais vraiment plus tôt) etc.*

*Il va sans dire que ces exemples ne sont que des exemples absolument pas vécus (cf la fin du paragraphe précédent).

Un blog est une vitrine, qu’on agence, qu’on organise, et où ce qu’on y expose quoique tiré d’expériences personnelles  est réfléchi et filtré. Un journal intime est une autre forme d’écriture, davantage brute de décoffrage  spontanée car sans peur de jugement

Mon blog, mon journal extime ?

Vous connaissez Journal Extime de Michel Tournier ? Selon lui, un journal intime ne permet à son auteur que de se replier sur lui-même avec ses soucis, ses tracas. A contrario, dans un journal extime, l’auteur saisit le monde qui l’entoure et le retranscrit avec ses mots.

En fait, je viens d’écrire 1215 mots pour essayer de prouver qu’on a une vie privée même en tenant un blog. En fait Michel Tournier l’a fait 15 ans avant moi en 6 mots : un blog est un journal extime ! C’est ce qui s’appelle le talent !

Et vous, trouvez-vous des blogs trop personnels ? L’expression de Michel Tournier vous parle-t-elle ?


Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse. Dorénavant, chaque lundi, je publierai un article où je vous ferai partager quelques anecdotes sur la vie de mon blog.

Pour lire les autres participations, c’est ici. Pour participer vous aussi à l’événement, le règlement est ici.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 réponses à Mon blog, mon journal parfaitement non intime !

  1. COUCOU Wow 🙂 quelle profondeur dans ce que tu écris et quel analyse, tu comprends bien les rouages,et ce qu’il en est pour les autres,il me semble que tu arrives à te mettre à la place du lecteur,tu as beaucoup d’empathie!J’espère qu’on aura l’occasion de s’écrire…

    • Plume dit :

      Disons que ce blog est l’aboutissement d’un long cheminement. Alors autant dire que j’ai eu le temps de m’en poser des questions lol.
      Je te remercie en tous cas de ton gentil commentaire. Et oui bien sûr qu’on aura l’occasion de s’écrire

  2. laetitia dit :

    J’aime beaucoup ce que tu as écrit… Je m’y retrouve totalement… 😉

    Merci !

  3. Renée dit :

    super intéressant cet article, pas toujours facile de savoir ou au juste la frontière….Ne pas lassera avec ces problèmes les autres en ont aussi il ne faut pas l’oublié si on décide d’en parler un peu. amitiés

    • Plume dit :

      C’est sûr. Après, on peut trouver l’inspiration dans notre vie, s’en servir de base pour un article, et essayer de développer et d’en tirer quelque chose qui intéresse un plus grand nombre de lecteur.

  4. Madie dit :

    J’adore ton article! Tu as dis tout haut ou plutôt écrit exactement ce que je pensais.

    C’est vrai que lorsqu’on tient un blog, il nous suit partout où nous allons. L’histoire du calepin, evernote et le bout de papier chiffonné c’est tout moi!
    Aussi le fait de ne pas confondre son blog avec son journal intime, c’est exactement ça.

    En tout cas, continue tes efforts, je suis fan. A bientôt

  5. Ludivine dit :

    J’ai adoré te lire ! Je me suis souvent retrouvée dans tes propos. Ici mon blog est extime…à l’exception de quelques billets qui me tenaient à coeur.

  6. Romane dit :

    Avec un peu de retard, je suis ravie d’avoir le temps de lire ton article 🙂
    C’est tellement vrai ce que tu dis, je pense blog depuis que je l’ai ouvert, et même un peu avant, ça énerve parfois un peu mon copain d’ailleurs…
    Dans mon article sur Facebook, je parlais justement de mon appréhension à dévoiler mon blog à mes « amis », et je me demande justement, et si ils lisaient ça ? Bien sûr, timide que je suis, ça ne m’a toujours pas permis de le dévoiler…
    Tiens, je ne connaissais pas cette expression, c’est très intéressant et je viens de passer 5 minutes à y réfléchir haha. Je suis d’accord, un blog n’est pas vraiment un journal intime puisque l’on y montre que le meilleur, qui voudrait voir que les mauvais côtés de notre blog ? C’est un peu comme Instagram, qui pour le coup devient parfois complètement hors de la réalité. Mais si c’est encore différent selon moi puisque qu’il n’est pas question de se livrer comme sur un blog.
    À bientôt

    • Plume dit :

      Tout à fait d’accord avec ta comparaison avec instagram. Là c’est filtré au sens propre du terme.
      Un blog est une vérité édulcorée. Et tout inspiré de faits réels qu’il soit, le but n’est pas de se limiter aux faits mais d’écrire qqch dans lesquels d’autres se retrouveront. Alors comme en home staging (hein Stéphane Plaza), on de personnalise.
      Alors oui journal estime est pour moi exactement la définition que je cherchais

  7. Très bel article. Je partage plusieurs de tes pensées.

  8. Christelle dit :

    J’ai lu quelques articles de ton blog. Je trouve ton blog très intéressant. Je me suis abonnée à la page FB.

    • Plume dit :

      J’ai vu, contentet que ça te plaise ! Je pense bientôt mettre en place une newsletter. J’en parlerai sur les réseaux sociaux.