Les rendez-vous des gourmets (et des gourmands) à Metz

Il est des villes, dont on ne parle pas assez, et qui le mériteraient pourtant : patrimoine historique, artistique et culturel riche et varié, gastronomie foisonnante et paysages changeants… Située à tout juste une heure et demie de Paris en TGV, la ville de Metz (prononcez Messe), avec la cathédrale Saint-Étienne, ses musées remarquables, ses nombreux restaurants et les berges de la Moselle en sont une illustration remarquable.

Aqueduc romain du 2ème siècle, aux portes de Metz, experiences en famille

Aqueduc romain du 2ème siècle, aux portes de Metz

Porte des allemands Metz experiences en famille

Porte des allemands en plein cœur de Metz

Temple Neuf Metz experiences en famille

Temple Neuf, île du Petit Saulcy à Metz

Metz fut aussi le refuge de  nombreuses personnalités, parmi lesquelles Paul Verlaine, Robert Schuman, etc. C’est aussi dans cette ville que quelques siècles auparavant, le très célèbre François Rabelais, trouva l’inspiration pour écrire Le Quart Livre, quatrième volet des aventures de ses héros gigantesques et surtout véritable ode à la nourriture et au bon vin !

Déambuler dans un des huit marchés de Metz, s’asseoir à la terrasse d’un restaurant, s’inviter dans une balade gourmande, il existe tant de façon de découvrir la gastronomie de chez moi ! Alors, plutôt gourmand ? Plutôt gourmet ? Partons ensemble à la découverte du pays messin, de ses gourmandises et de ses bonnes adresses.

Je revendique le côté gourmet de ma ville

Le marché couvert est un espace incontournable pour tout épicurien

Il y a, à Metz, pas moins de huit marchés, ouverts en alternance, du mardi au samedi. Sur chacun d’eux, vous trouverez du local et du moins local, du bio, du « agriculture responsable » et du « pas bio du tout », des fleurs, des vêtements, des gourmandises artisanales…

J’aime m’y promener : sentir les douces effluves fruitées se mélanger à la senteur d’un poulet grillé, entendre et regarder les gens papoter, heureux d’être là même sous la pluie.

L’un des plus beaux marchés est le marché couvert, situé juste à côté de la cathédrale… Un moyen pour certains de rassasier le corps et l’esprit ?

Pour la petite histoire, au XVIIIème siècle, l’évêque de Metz confia à Blondel la construction d’un palais épiscopal. Les travaux commencèrent donc en 1785. Le palais épiscopal (actuel marché couvert) devait être symétrique à l’ancien Parlement pour mettre en valeur le grand portail de la cathédrale.

Au final, la construction a été stoppée par la révolution. Le pape a été relogé dans les bâtiments de Sainte Glossindre… Et le nouvel architecte de la ville, Jaunez, chargé de terminer l’édifice, y installa tout simplement une toiture sur le rez-de-chaussée ! C’est ainsi qu’en 1833, cet édifice devient le marché couvert que nous connaissons aujourd’hui.

marché couvert metz experiences en famille

Vous y trouverez de l’excellence : des fruits, des légumes, de la viande, du poisson, de la charcuterie, du fromage sans oublier les spécialités lorraines. C’est frais, c’est agréable et c’est bon ! Les prix sont en conséquence, sans pour autant être vraiment dissuasifs.

intérieur du marché couvert, imposante charpente, experiences en famille

Bref, une véritable caverne d’Ali Baba pour cordons bleus.

Côté spécialités

Où que vous soyez à Metz, vous ne pourrez manquer de goûter aux spécialités locales, avec au choix :

  • – à la boulangerie, des croissants au chocolat/pralinés/confiture/amandes recouverts d’un glaçage au sucre glace ou le Paris-Metz,
  • – au rayon charcuteries, pâté lorrain, terrine de campagne, jambon fumé, saucisse blanche, et bien d’autres encore,
  • – dans une épicerie fine, macarons de Boulay, madeleines de Commercy ou de Liverdun, bergamotes de Nancy etc
  • – au restaurant, la fameuse quiche lorraine, ou la merveilleuse potée
  • – au rayon fruits et légumes, des fruits emblématiques tels que la mirabelle, la pomme, la poire, la pêche de Nancy (qui est en fait un abricotier, allez comprendre !) ou encore la très célèbre fraise de Woippy.

C’est gras, sucré, gouteux… Direct dans les fesses pour notre plus grand plaisir ! D’ailleurs, je ne sais pas s’il est bon de s’en vanter, mais la Lorraine est la région de France où il y a le plus d’accident cardio-vasculaire… Un lien de cause à effet, peut être ?

Pour les gourmands et les gourmets, Metz compte aussi de très bonnes tables

La plus connue est bien sûr Le Magasin aux Vivres, 5 avenue Ney

C’est pour le moment la seule table étoilée de Metz, mais selon les rumeurs plus pour très longtemps ! Enfin chuuuuut, ce sera la surprise !

Magasin aux vivres Metz experiences en famille

Le Magasin au Vivres est hébergé au sein de l’hôtel La Citadelle, un superbe bâtiment du XVIe siècle classé à l’inventaire des monuments historiques. Depuis 2005, Christophe Dufossé, chef venu du nord, veille sur la cuisine.

Parmi les spécialités de la maison : cassolettes gourmandes au foie gras, noix de saint Jacques snackées et Volaille de Bresse en « 3 temps » (Suprême au court-bouillon, sot-l’y-laisse et cuisse fondante « 36 heures »).

Une tuerie pour les papilles (et le porte monnaie !)

Il existe également un label délivré par l’office du tourisme : les tables de Rabelais

Festins pantagruéliques, banquets gargantuesques, les géants de Rabelais ont prêté leur nom à la langue française pour qualifier des repas de très bonne chère. Vous vous souvenez des célèbres illustrations de Gustave Doré ? Celles avec ces héros démesurés, franchement obèses et à la bouche dégoulinant de nourriture ?

Et comme un clin d’œil à l’esprit rabelaisien, les tables de Rabelais rassemblent autour de l’Office de Tourisme de Metz une trentaine de restaurateurs, métiers de bouche et producteurs viticoles qui ont à cœur de partager les valeurs d’un certain Art de Vivre à la française. Grâce à cela, vous pourrez goûter des menus régionaux et, puisqu’il n’y a pas de véritables menus sans vins pour les magnifier, vous pourrez en profiter ensuite pour découvrir l’itinéraire des vins de Moselle !

Pour connaître les membres et découvrir les produits 100 % du terroir, il suffit de télécharger le guide de l’Office du Tourisme de Metz ici.

plaquette des tables de rabelais, prise à l'office du tourisme de Metz

Mais si l’office su tourisme était fermé lorsque vous arrivez, ne vous inquiétez pas, d’une manière générale, Metz peut se vanter de l’excellence de ses tables !

excellence des tables messines experiences en famille

Rester gourmet même en balade

Les incroyables comestibles à Metz

Qui a dit que rien ne vaut les légumes du jardin ?

Il y a quelques années, les incroyables comestibles ont débarqué à Metz. Vous connaissez ? L’idée est de permettre à qui le souhaite de planter des fruits et des légumes puis de permettre à chacun de récolter ce qui est cultivé.

Alors au cours de vos balades vous croiserez dans une quinzaine de lieux, potimarrons, courges butternut, bettes, tomates, salades et pommes de terre. Si l’envie d’une bonne soupe chaude se faisait sentir, n’hésitez pas. Habitant du quartier ou simple passant, servez-vous c’est fait pour ça ! D’ailleurs, c’est écrit sur le panneau : Nourriture à partager.

panneau nourriture à partager des incroyables comestibles à Metz experiences en famille

Est-ce une manière de lutter contre la malbouffe ? Un moyen de faire réaliser des économies substantielles aux gens ? Une occasion de montrer aux enfants comment poussent les légumes ?

Promenades gourmandes de l’office du tourisme

Ce désir de valorisation du patrimoine gourmand messin se retrouve au cours des visites gastronomiques organisées par l’Office de Tourisme. Il s’agit de visites guidées du Metz avec dégustation. Vous aurez alors le choix entre :

  • – la flânerie rabelaisienne, qui vous emmènera à travers le temps découvrir la trace des anciens métiers de bouches
  • – la visite guidée saveur mirabelle

D’ailleurs, l’office du tourisme propose même des séjours sur le thème de la gourmandise.

Mais ce qui est rare est précieux ! Ce n’est ni tous les jours, ni même toutes les semaines, alors n’hésitez pas à vous arrêter au pied de la cathédrale prendre quelques renseignements, ou à visiter leur site internet !

office du tourisme de Metz experiences en famille

Gourmand peut être, gourmet certainement, mais surtout responsable

A Metz, la cuisine est gouteuse et les portions sont généreuses, mais on n’aime pas gâcher.

Je ne sais pas si l’an dernier, vous aviez suivi les actualités. Je pense notamment à celles sur le plan antigaspillage alimentaire… Mais en janvier 2016, une loi sur les biodéchets est passée. Elle oblige désormais les restaurateurs servant plus de 150 couverts par jour à trier leurs déchets.

Et bien à Metz, on va plus loin encore ! Fin novembre 2014, les restaurants de la rue du Faisan et de la Place de Chambre ont fait la promotion du gourmet bag (doggy bag à la française). Ils ont donc reçu ces fameuses boîtes et ont tenté de sensibiliser leurs clients. Depuis, de plus en plus de restaurants (pas encore tous malheureusement) proposent à leurs clients de repartir avec leurs restes dans un gourmet-bag. Voire même avec leur assiette comme chez le Trappiste !

gourmet bag à metz experiences en famille

Rectification, en fait, dans certains restaurants, c’est tellement entré dans les mœurs, que les serveurs en arrivent à oublier de le proposer ! C’est le cas par exemple de la Taverne Karlsbrau.

Je sais qu’en France il est mal vu de repartir avec ses restes, mais je me suis toujours demandée pourquoi ? Peut être la peur de paraître pingre ? Pourtant, c’est bien agréable le soir même de n’avoir qu’un plat à réchauffer. Et puis la nourriture a été payée de toute façon ! Enfin bref ça m’a toujours fait mal au cœur de voir le balais des restes se diriger vers la cuisine où ils finiront immanquablement à la poubelle. Et je suis encore plus triste lorsqu’il s’agit de viande…

Et puis, vous saviez qu’en France, le gaspillage alimentaire représente 20Kg par an et par habitant ? C’est tout simplement honteux !

Et maintenant le concours : un géoguide à gagner

Depuis quelques temps, je participe à un rendez-vous mensuel inter-blogueur organisé par le coin des voyageurs : #EnFranceAussi . C’est grâce à ce rendez-vous, que j’essaie de vous faire découvrir ma ville et ma région à travers nos dimanche en famille.

Pour ceux qui me suivent, vous le savez sans doute déjà, ce Rendez-vous s’est associé à Gallimard Loisirs  pour vous permettre, de gagner deux Geoguides Périgord, Dordogne, Quercy, Lot, Agenais..

Guide Gallimard Périgord Dordogne

Comment participer ?

Le jeu se déroule du 1 au 15 février 2017.

Pour participer, il suffit de commenter un des articles du rendez-vous (cet article ou celui de votre choix parmi les blogs participants)

ET

de commenter la page Facebook #EnFranceAussi (en indiquant le blog que vous avez commenté).

Il y aura un gagnant parmi les blogueurs, et un autre gagnant parmi les lecteurs. Pour en savoir plus, le règlement est disponible ici.

Liste des autres participants :

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 réponses à Les rendez-vous des gourmets (et des gourmands) à Metz

  1. Pierre dit :

    Merci Plume pour cet exposé magnifique et complet des bonnes tables de Metz ! J’ai vu le Paris-Metz en vitrine de boulangerie mais jamais eu l’opportunité de le goûter. Lors de mon prochain passage, ce sera chose faite !! 🙂

    • Plume dit :

      Sincèrement, ça vaut le détour.
      Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un macaron qui a été créée en 2007 pour l’arrivée du TGV à Metz.
      C’est un dessert très bon, très frais, mais qui se mange sur place !

  2. tania dit :

    merci pour ce tour de Metz gourmand
    je saurais où aller
    sympa

    • Plume dit :

      Si tu viens sur Metz un Jour, je te conseillerai également les 3 petits cochons, le jeudi soir c’est tartare et viande à volonté, et pour les amateurs de fondue raclette etc, le bouche à oreille, excellentissime avec ses assiettes gargantuesques c’est le cas de le dire!

  3. Très sympa l’idée des potagers partagés! Et je ferai bien une de ces visites gourmandes de l’office du tourisme :p

    • Plume dit :

      Comme je l’ai écrit dans l’article, un petit coup de fil à l’office du tourisme avant pour vérifier les dates, parce qu’il n’y en a pas régulièrement !
      Mais c’est effectivement une bonne idée.

  4. Sarah dit :

    De bien belles découvertes de Metz qui a l’air plus gourmand que ce que je croyais… Merci beaucoup !!!

    • Plume dit :

      Pourtant tu as toi aussi écrit sur Metz ? Es-tu messine ?
      Je trouve Metz très gourmandes… il faut dire aussi que j’aime manger, alors je repère vite les bons endroits lol

  5. Anne dit :

    Ah, il y a de quoi faire!
    Et oui, le gaspillage, c’est terrible!

  6. Marion dit :

    J’ai trouvé le concept des Incroyables Comestibles… Incroyable ! C’est vraiment génial comme principe, l’idée est extra ! 😀
    Merci pour ces découvertes, je ne connais pas du tout Metz, mais si j’y passe un jour, je ne manquerai pas d’aller faire un tour au marché ! 🙂

  7. Ping :Total munster – 1916 kilomètres

  8. Sylvie dit :

    Eh bien, voilà un article vraiment complet et bien sympa ! C’est vraiment original ce concept de la culture des fruits et légumes en libre service : peut-être que ça va s’étendre à d’autres villes (à moins que ça ne soit déjà le cas ?). Et sinon concernant les restes je te rejoins tout à fait, et j’espère que cette pratique va se généraliser sans que l’on culpabilise ou que l’on soit honteux d’emporter ses restes… On l’a fait en Afrique du Sud tout récemment alors que je ne l’ai jamais fait en France ! Là-bas, c’est dans les moeurs, alors ça passe comme une lettre à la poste. Et quel plaisir de redécouvrir les saveurs le lendemain chez soi à la maison lorsqu’on a pas réussi à tout finir le jour même… En tout cas merci pour ce très chouette partage !

    • Plume dit :

      Oui, le concept des Incroyables Comestibles existe un peu partout. Il y a un site internet qui en parle et ils ont même un groupe Facebook !

  9. Virginie c. dit :

    Je ne savais pas que Metz était aussi gourmet ! Je suis bien d’accord avec toi pour les gourmets bag, mais moi je finis souvent mon assiette ! Je trouve qu’il devrait en mettre moins aussi. La quantité ne doit pas être exagérée.

    • Plume dit :

      Disons que s’il y a un truc dont j’ai horreur, c’est de ressortir d’un restaurant en ayant faim… ce doit etre difficile pour un restaurateur de choisir s’il fait des portions pour petits ou gros mangeurs ! j’aime la cuisine familiale et les portions généreuses. Et si un jour j’ai moins d’appétit, je suis contente de pouvoir terminer mon repas à la maison plus tard.