En France aussi, on a des abeilles !

À l’âge où la majorité des enfants est passionnée de dinosaures, le mien, c’est des abeilles ! On vit en ville, dans un immeuble, il n’aime même pas le miel et, il y a deux ans, il a marché sur une abeille et s’est fait piquer. Il a eu mal plusieurs jours…Mais il est fan des abeilles !

Alors, comme nous sommes des supers mamans, nous avons envie de faire plaisir à nos explorateurs en herbe ! Et c’est comme ça que, la semaine dernière, nous nous sommes retrouvés à Ogy-Montois Flanville, ndlr à quelques kilomètres de Metz, pour la fête des abeilles.

Nous nous garons à côté d’une dizaine de ruches colorées.

ogy montois-flanville abeilles

 

A noter qu’un concours vous attend à la fin de l’article !

 

Le rucher-école

Et oui, il y a tout juste un an, un rucher école s’est installé en toute discrétion, entre les communes d’Ogy et de Montois Flanville. Nous étions donc conviés à fêter le 1er anniversaire du site.

ogy montois-flanville abeilles

Le programme était bien riche, à commencer par la (re)découverte de l’importance des abeilles dans notre écosystème. Vous le saviez-vous, que 35% de la nourriture mondiale existe grâce aux abeilles ? Et que sans les abeilles, plus de 100 mille espèces de fleurs disparaîtraient ?

Je suis toujours impressionnée quand je lis ça.

L’extraction du miel

Nous commençons notre visite par la miellerie. Nous n’avons pas assisté à l’ouverture de la ruche…météo-dépendante. S’il avait fait orageux, les abeilles auraient été agressive. Le but n’était pas là !

Mais nous y apprenons comment le miel est extrait avant sa mise en pots (la ruche ayant été vidée au préalable)

rucher école Ogy Montois Flanville

L’apiculteur récupère un rayon.

rayon d'une ruche Ogy Montois Flanville

Dans la ruche, les abeilles remplissent les alvéoles de miel, puis une fois pleine elles vérifient le taux d’humidité et bouchent l’opercule avec un peu de cire. Une fois celle-ci retirée, nous voyons le miel briller.

ruche abeille Ogy Montois Flanville

Puis le rayon est placé dans une centrifugeuse, et c’est parti pour un tour dans un sens, puis dans l’autre sens, puis encore dans l’autre sens…

Le but étant de ne pas casser les alvéoles de cire.

rucher école Ogy Montois Flanville

Le miel s’écoule en bas. parfois avec des morceaux de cire. Il est donc tamisé.

extraction du miel Ogy Montois Flanville

Après le passage en centrifugeuse, les rayons sont replacés dans la ruche.

rayon ruche ogy montois flanville

Le miel extrait, quant à lui, est placé en décanteur, pour permettre aux infimes particules de cire qui resteraient, de remonter à la surface.

miel ogy montois flanville

Il y restera 3 jours, puis sera mis en pot.

miel montois flanville

Fabrication de bonbons au miel

De nombreux ateliers étaient prévus pour sensibiliser les enfants. L’un d’eux était la fabrication de bonbons au miel… Grand succès !

Du miel, du sucre, de l’eau. On chauffe le tout jusqu’à ce que de l’écume apparaisse, et on verse dans des moules à bonbons… ou ailleurs, pour que ça refroidisse et que ça durcisse.

bonbons au miel, ogy montois flanville

Un régal !

Fabrication de moulages en cire

Juste à côté, les enfants pouvaient fabriquer de petits objets en cire : cœurs, anges, sapins de Noël… L’atelier a eu beaucoup de succès !

ateliers animations ogy montois flanville

Focus sur les abeilles

Vous voulez de l’extraordinaire ? Voyez un peu ces chiffres :

Une fleur peut donner 1mg de nectar par jour.

Pour produire une livre de miel, les abeilles doivent faire une sortie générale de 80 000km soit 2 fois le tour de la terre !

Pour produire 1kg de miel, la colonie doit butiner 20 millions de fleurs.

rayon d'une ruche sous vitre

Une preuve du travail hors norme qu’elles produisent ? Les abeilles nées en automne vivent en moyenne 5000 heures, soit 208 jours, contre 48 jours pour une abeille née au printemps !

D’autres chiffres ?

L’abeille transporte du nectar dans son jabot, ce qui lui donne une autonomie de vol de 15min environ (soit 6km). Mais comment font-elles pour survivre en plein village comme ici ?

Sur le sentier des jardins secrets de Jean-Marie Pelt

Connaissez-vous Jean-Marie Pelt ? L’inventeur de l’écologie urbaine, celui qui voulait que les citoyen d’une ville se réapproprient l’espace, celui qui a essayé de faire un tout avec des bâtiments historiques, des constructions modernes et de la verdure…

Et bien pour accueillir cette dizaine de ruche (donc ces milliers d’abeilles), la commune de Montois a aménagé un « jardin Jean-Marie Pelt  » pour les abeilles et a mis un terrain à la disposition du maraîchage bio d’une Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne).

Le rucher-école est de ce fait, l’une des étapes du sentier des jardins secrets de Jean-Marie Pelt. Celui-ci n’est pas encore fini d’aménager, mais d’ici l’an prochain, je vous promet que ce sera un très joli lieu de promenade familiale. Allez, on vous emmène.

Jean Marie Pelt Ogy Montois Flanville

Entrée dans le bois d’Ogy

Un tableau d’écoliers nous accueille à l’entrée du sentier. Une question est posée :

S’il n’y avait plus de plantes ?

Plus de plantes, plus de pain, car plus de blé. Plus de fruits, plus de légumes, plus de céréales.

Mais plus de viande non plus, car la vache broute l’herbe qui fait sa chair.

Plus d’épices, plus de condiments, plus de jus de fruits, de bière, de vin, de café.

Il ne resterait plus que le sel et l’eau. Nous serions condamnés à nous nourrir d’eau de mer.

Et plus d’oxygène dans l’air, donc plus de respiration possible. Sans plantes, nous mourrions affamés, asphyxiés dans un désert de sable et de cailloux.

Imaginons si les plantes parlaient… et s’il n’y avait plus d’hommes ?

Vous avez l’après-midi, les craies sont dans la boîtes ! Il va sans dire que nous avons vraiment apprécié cette réflexion collective !

Certaines réflexions étaient intéressantes.

ogy montois flanville jean marie Pelt

ogy montois flanville jean marie Pelt

ogy montois flanville jean marie pelt

ogy montois flanville jean marie pelt

ogy montois flanville jean marie pelt

D’ailleurs, si vous avez l’occasion d’y aller, n’hésitez pas à m’envoyer des photos !

Le pâturage

Le sentier passe devant un espace en cours d’aménagement. Son ouverture est prévue en 2019.

pâturage sentier jean marie pelt

Autant dire que cet espace fera le bonheur des enfants puisque l’an prochain, un âne et quelques poules emménageront sur cette parcelle.

La maison de la sorcière

Nous continuons de nous enfoncer dans le petit bois… quand se dressent devant nous des ruines inquiétantes, entourées de plantes fantastiques !

sentier des jardins secrets de jean marie pelt

sorcière ogy montois flanville

sorcière ogy montois flanville

sorcière ogy montois flanville

Toute ruine qui se mérite possède son lot de légendes non ? Alors voici celle de la sorcière de Montois, qui vivait dans le bois, sur le chemin du Mai Joly…

Par une nuit sans lune, Jean-Louis, un jeune du village, se promenait seul, sur un chemin de terre, lorsqu’il fut surpris par un violent orage…

Trempé jusqu’aux os et apeuré, il cherchait désespérément un abri, quand il aperçut au loin, une lumière semblable à celle d’un flambeau. Plein d’espoir, il la suivit.

Et c’est ainsi qu’il se retrouva devant la porte de la maison de la sorcière, en plein cœur de la sombre forêt du Patural.

Il poussa porte, entra et la porte se referma aussitôt derrière lui dans un grincement inquiétant.

Le jeune homme leva les yeux et se retrouva face à une affreuse petite femme, au nez crochu et aux ongles sales. Bien sûr, elle était vêtue, comme toute sorcière qui se respecte, d’une vieille robe noire, lui jetait un regard maléfique.

Jean-Louis comprit vite face à qui il se trouvait. Aussi il ne fut pas surpris lorsque la sorcière lui proposa de lui rendre sa liberté à condition de répondre à une énigme. En contre partie, s’il ne donnait pas la bonne réponse, il serait alors transformé en feu follet et serait condamné à errer dans la forêt comme celui qui l’avait conduit jusqu’ici !

La sorcière lui demanda alors de choisir un chiffre entre 0 et 9. Il choisit le 9, et la sorcière ouvrit son grimoire à l’énigme 9.

sorcière montois flanville

« Douceur d’une ouvrière

Obscure et sans grade

Friandise princière

Régal de plantigrade

Qui suis-je ? »

Jean Louis reprit l’énigme phrase par phrase :

  • – douceur d’une ouvrière ? Quel métier produit des douceurs ?
  • – obscure et sans grade ? Qui donc travaille dans le noir ?
  • – Friandise princière ? De quelle sucrerie royale parle-t-elle ?
  • – Régal de plantigrade ? Est-ce le repas d’un ours? d’un hérisson ? ou le mien ?

Alors que la sorcière pointait sa baguette sur lui, Jean-Louis s’écria : « Le miel, c’est le miel ! »

Furieuse de ne pas pouvoir transformer le jeune-homme en feu follet, la sorcière ouvrit la porte afin qu’il poursuive son chemin. L’orage était-il terminé ? La pluie avait-elle cessé ? L’histoire ne le dit pas !

Mais pour remercier l’insecte qui l’avait sauvé, Jean-Louis installa une dizaine de ruches dans le village de Montois-Flanville.

Oserez-vous vous aventurer un soir de pleine lune, sur le chemin de Mai Joly ?L’endroit où même les trous dans les arbres ont la forme de la pomme empoisonnée de Blanche-Neige ?

ogy montois flanville jean marie Pelt

Les jardins secrets de Jean-Marie Pelt

Le chemin longe un petit ruisseau et nous ramène en ville… pour nous faire une démonstration d’écologie urbaine à la Jean-Marie Pelt !

Une balade à thème

Le fil conducteur de cette promenade est posé dès le début, dès les champs qui jouxtent le rucher école.

Le baby boom qui a suivi la 2nde guerre mondiale a engendré une forte poussée démographique, qu’il a fallu nourrir. Ce fut le début de l’ère du productivisme à outrance, engendrant quelques dizaines d’années plus tard, vaches folles, poulets à la dioxine mais aussi :

  • – diminution du nombre de paysans,
  • – baisse de la qualité des produits,
  • – érosion et défertilisation des sols,
  • – pollution des nappes phréatiques,
  • – perte de la biodiversité,
  • – dégradation de l’environnement rural…

Toutes ces dérives nous ramènent peu à peu à une agriculture plus biologique. Sans tout jeter, il faut réapprendre à mettre cette chimie au service de pratique plus douces.

Cette promenade vise à nous sensibiliser à certaines choses :

ogy montois flanville

De jardin en jardin

Tout au long des 2km de promenade, nous traversons 9 jardins. Chacun y reprend une thématique de l’oeuvre de Jean Marie Pelt. A chaque fois nous y lisons des panneaux invitant à la réflexion, nous expliquant ce qu’est la biodiversité, le développement durable et surtout, nous remettant en question.

Parmi les jardins les plus marquants, celui qui nous prouve qu’il est possible de jardiner en utilisant la méthode du compagnonnage, c’est à dire en associant les plantes qui peuvent se rendre des services mutuels.

jardins secrets de jean marie pelt ogy montois flanville

Par exemple :

  • – Le basilic éloigne les mouches et les moustiques.
  • – La menthe éloigne les piérides du chou.
  • – La sarriette protège les haricots de leurs mouches.
  • – Le romarin contrôle les mouches des carottes.
  • – Le thym éloigne les mouches blanches du chou.
  • – Les limaces n’apprécient pas la sauge.
  • – La ciboulette éloigne les doryphores des pommes de terre.
  • – L’aneth éloigne les araignées rouges et les pucerons.
  • – La lavande attire les insectes pollinisateurs (et éloigne certains pucerons)
  • – L’œillet dinde repousse pucerons et insectes microscopiques qui attaquent les plantes à la racine.
  • – La capucine attire les pucerons et éloigne les punaises des courgettes et des citrouilles.

De plus certaines plantes s’entendent entre elles, et d’autres pas… Par exemple, il est possible de planter la menthe à côté de choux, de navets et de tomate, mais totalement déconseillé de la placer à côté de carottes…

Qui a dit qu’on pouvait s’improviser jardinier ?

Le résultat final donne ça…

ogy montois flanville

Disons que je fais confiance.

Conclusion

Aujourd’hui, nous consommons trop, nous consommons mal, à tel point que nous sommes en train d’hypothéquer la survie de l’espèce humaine. Je pense que tout le monde est d’accord avec ça.

Mais ce circuit va plus loin que cette constatation, il n’accuse pas, il n’est même pas moralisateur. Il se contente de nous faire mieux comprendre les tenants et les aboutissants de notre consommation, et de ce que nous pouvons faire pour nous réconcilier avec le monde du vivant.

Bref cette promenade, c’est l’espoir : tout est encore possible pour peu qu’on le veuille.

 

Et maintenant place au concours

A l’occasion des 5 ans de #EnFranceAussi, les membres du RV organisent une ronde d’articles pendant tout le mois de juin. De nombreux partenaires se sont associés au RV pour offrir à nos lecteurs des cadeaux chaque jour du mois.

Aujourd’hui, Confiserie des Vosges offre une boîte de 40 bonbons à un de nos lecteurs et blogueurs participants.

Pour tenter de gagner, rien de plus simple !

Il vous suffit de laisser un commentaire ci-dessous ET aussi sur la page Facebook de #EnFranceAussi. Ceci avant le 23 juin. A cette date, le nom des deux gagnants sera tiré au sort. Le règlement du jeu est disponible ici.

Et pour continuer la balade #EnFranceAussi :

Hier, un autre article a été publié sur le blog de mon grand est : En France aussi le pays de ribeauvillé et riquewihr

Aujourd’hui, le blog de blog de familytripandplay : En France aussi on a marché sur la lune

Demain, le blog voyager en photo nous propose : une journée à France miniature

Un autre article sera également publié sur le blog des bottes de 7 lieues : je vous emmène randonner en Auvergne

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

30 réponses à En France aussi, on a des abeilles !

  1. Pierre dit :

    Quelle belle idée de sortie ! Et en plus dans la région de Metz 🙂

  2. Ping :#EnFranceAussi : On a marché sur la lune ! (+ concours) – family trip and play

  3. Hélène dit :

    C’est passionnant comme balade (pour petits et grands) !
    Et la partie sur les abeilles, et la partie sur l’écologie urbaine est vraiment intéressante, ça donne des pistes et comme tu dis de l’espoir !

    Merci pour la découverte !

  4. Claire dit :

    Ah ça plairait à mes garçons! Ca a l’air vraiment chouette comme sortie

  5. Les chiffres sont énormes ! On ne s’en rend pas compte du travail qu’elles fournissent 😱

  6. Bonsoir,

    Oh mais c’est génial on se rend vraiment compte via ce parcours de l’importance de la faune, des abeilles et on voit qu’il y a derrière tout cela une passion et un savoir-faire ! Pas loin de chez moi en plus ! Bisous belle soirée, Laeticia

  7. laetiteste dit :

    Je trouve ça génial ce genre d’atelier !
    L’année dernière à l’ecole Ils avaient un atelier sur les abeilles et j’avais trouvé ça très intéressant !
    D’autant plus que les abeilles sont malmenées à cause de nous …

  8. Fred Ouistiti dit :

    Les abeilles sont tellement importantes. C’est génial de pouvoir les approcher et comprendre leur fonctionnement.
    Notre voisin, lorsque nous sommes en vacances, est apiculteur et il fait visiter ses ruches (on peut même les parrainer), j’attendais que mon grand’ soit un peu plus âgé pour l’y emmener. Ce sera chose faite cet été et il a hâte !

  9. Natieak dit :

    Coucou
    C’est quelque chose que j’aimerai bien faire en famille. Je trouve que c’est important de se sensibiliser sur le sujet surtout qu’on sait que à cause de certains pesticides qui ont une action neurologique, les abeilles meurent car elles ne retrouvent plus leur ruche.
    C’est vraiment une très belle sortie ludique
    Passe une belle soirée

  10. Muriel dit :

    C’est vrai que les abeilles font peur autant qu’elles fascinent et pourtant elles sont tellement importantes. C’est super de pouvoir faire découvrir cela à nos enfants et même d’apprendre des choses aussi en tant qu’adulte. Merci pour ton article bien détailllé.

  11. Serena dit :

    Coucou,
    Oh c’est super comme sortie je trouve et c’est important de prendre conscience du rôle des abeilles et de leur importance aussi 🙂
    En tout cas tout ça me donne envie de miel ahah ^^
    Des bisous 🙂

  12. J’ai adoré ton into: il n’aime pas le miel, il s’est fait piquer mais il adore les abeilles!
    En tout cas ce genre de visite je trouve ça extrêmement enrichissant pour les enfants, vraiment. C’est super!

    Mika

  13. Vero dit :

    Mais ça alors ? C’est à coté de chez moi et je n’y suis jamais allée ! Je le note pour cet été pour sur qu’on va y aller ! Merci pour cette découverte et pour toutes ces infos !

  14. chez nous aussi nous avons bcp de ruches c’est très sympa d’aller chercher son miel directement au producteur. merci pour ton article

  15. Vanessa Plume dit :

    Je trouve cet endroit passionnant! Enrichissant, ludique tout à fait le genre d’endroits que j’aime découvrir!
    Il est grand temps que l’on comprenne l’importance des abeilles et qu’on les préserve (tout comme la nature) 🙂
    Si on passe par là, je note car il faut absolument qu’on y aille en famille
    Merci pour cette belle découverte

  16. Coucou
    En mais j’adore !!!
    Ici on est pas spécialement fan des abeilles, mais le miel oui, et montrer aux enfants comment cela fonctionne c’est vraiment chouette, en plus le lieu semble génial

  17. Clara dit :

    Je sais que les abeilles sont très importantes même indispensables mais elles me font un peu peur c’est pourquoi j’évite de m’approcher d’elles et des ruches, mais j’adore le miel!

  18. Louloutediary dit :

    J’adore ce genre de sorties. Bon, pour les abeilles peut être pas, j’en ai peur, et ma fille aussi pour le moment, mais par contre j’adore le miel .. et ma fille aussi :p. D’ailleurs ce week-end j’ai repéré un endroit où acheter du miel directement à une producteur local.
    L’humain a tellement de ressources autour de lui et pourtant il abîme tout. Il faut vraiment que les mentalités changent !

  19. peggy dit :

    coucou, oh j’en connais une qui lèche déjà s lèvre lol,une de fille raffole de miel et je suis sur que ça plairait beaucoup cette visite et les ateliers hihi…c’est une belle sortie a faire en famille et puis c’est bon pour la santé le miel
    bonne journée
    peggy

  20. Evidemment 🙂 Mon papa est apiculteur en plus 😉

  21. leti dit :

    je suis certaine que mes enfants aimeraient, mais ils devraient aller avec le papa, j’ai une phobie des abeilles

  22. kat dit :

    Coucou une bien chouette balade & découvertes

  23. Vanity of our Lives dit :

    J’aimerais tellement installer une ruche dans mon jardin mais je suis trop proche d’école donc interdit par l’arrêté préfectoral !!

  24. J’adore le miel, donc je ne peux que valider cette balade nature. C’est toujours passionnant de voir des abeilles au travail. Merci pour ce bel article.

  25. Virginie C. dit :

    Très intéressante cette visite ! J’aimerai bien la faire si je passe par là. Les chiffres sur les abeilles sont impressionnants…

  26. Belle est importante initiative. Il est urgent de réaliser que nos abeilles sont en danger (et nous par la même occasion).
    Belle découverte merci Plume.
    Oh et puis une boite de bonbons…

  27. MllexCeline dit :

    Hello
    Et oui on a des abeilles. Même ma régie produit du miel sur les toits de certains immeubles lyonnais. Et le miel est super bon et Offert aux locataires tous les ans.
    XoXo

  28. Je le ferai quand mon fils sera plus grand !

  29. j’adore ce type de balades éducatives et ludiques. On a visité une rucherie l’année dernière, les filles ont adoré.

  30. Sylvie dit :

    Je suis conquise par ton article car je suis très sensible au sujet des abeilles… D’ailleurs depuis 2 ans je parraine une ruche près de chez moi (on peut choisir plein plein d’endroits en France, près de chez soi ou bien n’importe où ailleurs…) sur le site « UN TOIT POUR LES ABEILLES », afin d’aider à sauver les abeilles. Si jamais ça t’intéresse, voici le lien : https://www.untoitpourlesabeilles.fr/parrainage-particulier?gclid=EAIaIQobChMIq5_d9-7a2wIVSBbTCh0zYAk2EAAYASAAEgK-dfD_BwE
    Je trouve l’idée du jardin de Jean-Marie Pelt très séduisante, et ça me donne vraiment espoir pour l’avenir. Si les gens prennent conscience des dangers qui nous guettent et agissent, j’ai espoir qu’on peut encore sauver notre planète… Grâce à ton article je découvre la méthode du compagnonnage, qui me donne très envie de me pencher sur le sujet ! Un grand merci donc pour ce partage passionnant et instructif !