Le château féodal de Fréteval : une tour, une balade, l’Histoire

En cette période d’Halloween, de monstres en tous genres, de fantômes et de revenants, j’ai envie de vous parler d’un endroit cher à mon coeur et pas du tout fantôme pour le coup ! Quoi que ?

Alors bienvenu(e) dans un de ces petits villages qui, à moins que vous n’y habitiez, ne sont ni vraiment sur votre route, ni sur les panneaux que vous pourriez croiser. Un petit village totalement méconnu en fait, et dont vous pourriez passer votre vie à ignorer l’existence (même si, je vous le souhaite, vous viviez très très vieux !)

entrée de Fréteval, côté Vendôme, au loin sa tour féodale

Nous voici donc dans le vendômois, à quelques kilomètres de Vendôme et à une trentaine de kilomètres de Blois pour être exacte. Et regardez tout au loin, dressé sur son éperon rocheux : l’un des premiers donjons en pierres, circulaires construits en France ! Du moins ce qu’il en reste…

Fréteval et sa tour féodale : des histoires, l’Histoire !

La construction du château féodal de Fréteval

Il était une fois, il y a fort longtemps,disons environ 1300 ans, un petit village rural, perché tout en haut d’une colline et dans ce village, une petite église dédiée à Saint Victor. Ce petit village appartenait au comté de Blois. Il se protégeait du comté de Vendôme par un immense fossé, une enceinte de fortifications et un « vallum » intérieur.

Fortifications du premier village Saint Victor Fréteval

Fin XIème siècle, début XIIème, les comtes de Blois décidèrent de sécuriser davantage ce village fortifié. Le petit village rural Saint Victor devient alors une ville militaire. Les habitants désertent et s’installent dans la vallée. Ainsi naitra Fréteval.

Là haut sur la colline, le fameux donjon circulaire en pierre est érigé au point culminant de l’éperon rocheux. Seize mètres de diamètre, presque trente mètres de haut, ce donjon abrite quatre étages : une salle basse, un premier étage pour les besoins domestiques, un deuxième étage qui était l’étage seigneurial et le dernier étage à vocation exclusivement militaire. Il est protégé par un mur de protection bas et un fossé (en plus de l’enceinte fortifiée de ce qu’il reste du village Saint Victor, du vallum et du grand fossé naturel).

donjon de Fréteval et chemise

Puis quelques décennies et batailles plus tard, la forteresse est détenue par les anglais. Elle appartient à la famille Plantegenet. Celle-ci fait monter un troisième mur d’enceinte avec 5 tourelles entre le mur de protection bas et les fortifications de l’ancien village et devinez quoi ? elle fait également creuser un fossé (encore un !)

Pendant ce temps, les anciens habitants de Saint Victor, eux, construisirent, après leur installation dans la vallée, l’église Saint Nicolas de Fréteval.

Quant à la petite église Saint Victor ? En bas dans la vallée, ceux qui deviendraient les frétevallois s’installèrent autour du Prieuré et de la Chapelle des Moines de Marmoutier. Alors, trop éloignée de ses paroissiens, la petite église de Saint Victor perdit peu à peu de son importance.

Son carillon continua à sonner pendant 200 ans. Puis peu à peu désaffectée elle tomba en ruine. Le dernier mariage eut lieu en 1689 et les dernières obsèques en 1712. Au XVIIIème siècle, ses matériaux furent réutilisés pour construire le clocher de l’église Saint Nicolas de Fréteval.

ruines de l'église Saint Victor Metz

Une date clé aux conséquences toujours actuelles : 1194, la bataille de Fréteval

C’est marrant parce que tout le monde connaît 1515 Marignan, mais 1194 la bataille de Fréteval… ça laisse pantois et pourtant !

Courant 1193, pendant que Richard Coeur de Lion était prisonnier en Allemagne, Philippe Auguste tente de lui prendre des terres. Il récupère entre autres le sud est de la Normandie et l’est de l’Anjou dont les places fortes de Vendôme, Fréteval, Loche et Chatillon etc.

A sa libération en février 1194, Ricard Coeur de Lion rejoint l’Angleterre, mais en chemin, il ne résiste pas au désir de reprendre les armes pour récupérer, ses terres… Et c’est un succès !

De siège en siège, de bataille en bataille, il en vient à combattre les troupes de Philippe Auguste dans la forêt de Fréteval courant juillet 1194. La défaite française est cuisante.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Au cours de cette bataille, Richard Cœur de Lion s’empara des bagages de Philippe Auguste. Ainsi, il mit la main sur son or, ses meubles, ses sceaux royaux, les livres de comptes du fisc…Il va sans dire que cela créa quelques soucis par la suite

C’est à la suite de cet événement que fut créés la fonction de Garde des Sceaux, et que les Archives Nationales et le Trésor Public furent sédentarisés !

Zoom sur le fameux donjon : un raffinement inattendu !

De prime abord, on imaginerait ce donjon, à vocation militaire et construit en période diplomatiquement compliquée, massif, austère, peut être un peu tristounet également. Et bien figurez-vous qu’il n’en est rien ! Ça en est même surprenant !

Influence féminine comme le suspectent certains historiens ? Simplement dû au fait qu’il s’agisse de l’étage seigneurial ? Ce donjon se trouve être particulièrement raffiné pour une forteresse militaire. Voyez un peu par vous-même !

La tour est fabriquée principalement en silex, le cailloux local, liés par un mortier de chaux grasse. Mais regardez le damier craie-grison dans l’encadrement des ouvertures ! Sympa, non ?

détail du dammier grison tour de Fréteval

Oh et là, vous voyez la fenêtre au 2ème étage ? Et bien ce n’est pas une fenêtre, mais une porte-fenêtre ! Elle donnait accès à une galerie promenoir.

arrière de la tour de Fréteval

De part et d’autre de la porte-fenêtre (juste en dessous et juste au dessus), vous voyez de petites ouvertures carrées entourées de craie. C’étaient les supports des poutres de la galerie. A terre, cachées dans la végétation luxuriante, de grosses pierres.

En fait les poutres du balcon sortaient horizontalement des murs de la tour, et reposaient sur des poutres verticales qui venaient butter contre les grosses pierres au sol.

A l’intérieur de la tour

Lorsque j’étais petite, on pouvait entrer dans la tour, voir l’ancien puits, les anciennes cuisines.  Maintenant malheureusement, ce n’est plus possible. Cependant, n’hésitez pas à vous approcher au moins un peu. De là, vous verrez une immense cheminée (très rares à l’époque).

tour de Fréteval

Vous ne pourrez désormais plus le voir mais au niveau de la cheminée, côté fenêtre,

dame au serpent Fréteval

il y a quelques années, vous auriez pu observer un étrange bas relief. Les historiens l’appellent la dame au serpent.

dame au serpent Fréteval

Visiter ce château aujourd’hui

Aujourd’hui il ne reste que des ruines disséminées dans un magnifique paysage !

Après la grande bataille de Fréteval, la guerre de 100 ans est passée par là. En 1428, les troupes anglaises infligent de tels dégâts à la tour, qu’elle en perd son utilité militaire.

Elle conservera un temps rôle administratif et économique. Mais au XVIIème siècle, elle fut abandonnée définitivement. Avant d’être mise en valeur récemment pour le tourisme.

Les visites peuvent être libres

Malgré les altérations du temps, le château féodal de Fréteval se visite.

balade au chateau féodal de Fréteval champs aux oiseaux

Le circuit est accessible tous les jours. La promenade est agréable et des panneaux très complets parsèment le site.

Deux circuits vous sont proposés : la visite courte qui vous mène directement au donjon, et la visite longue, qui vous offrira de jolies vues sur ces vestiges, vous emmènera dans le grand fossé et vous permettra de découvrir les vestiges des trois enceintes et de l’église St Victor.

tour du chateau féodal de fréteval

Les visites peuvent également être guidées.

Il est aussi possible de profiter des visites guidées et gratuites proposées par des bénévoles passionnés.  Pour cela rendez-vous en juillet aout et septembre, les weekend et jours fériés à 15h et 16h30 sur le site directement.

visite guidée chateau féodal de Fréteval

Un des guides, le monsieur que vous voyez sur la photo, c’est mon grand père ! La photo est tirée d’un article de journal.

Ma maman me dit qu’il a été conçu à la préhistoire, a grandi au Moyen âge, a été adulte à la renaissance et coule des jours heureux dans les temps modernes !

Qu’il vous raconte que la femme au serpent ne pouvait pas être la nénette de Blois parce qu’elle avait autre chose à gérer avec un mari seigneur qui pré-jouait Strauss Kahn à Manhattan, ou qu’il me raconte que petit, avec son frère Dédé, il profitait de son temps libre pour aller arroser les filles par la fenêtre de leurs classe, ses anecdotes sont si vivantes que même les plus réfractaires à l’Histoire de France seront obligés de retenir quelque chose de leur visite !

Combien de temps dure la visite?

La visite dure 1h, 1h30 peut être. Vous pourrez pique niquer à côté de la tour, puis continuer votre journée dans le village en faisant un tour d’étang, en allant voir l’église Saint Nicolas, le déversoir, la ferme de Morville, les Boulets, ou encore la tour de Grisset (vestiges gallo romains)…

Et maintenant le concours

Depuis quelques temps, je participe à un rendez-vous mensuel inter-blogueur organisé par le coin des voyageurs : #EnFranceAussi . C’est grâce à ce rendez-vous, que j’essaie de vous faire découvrir ma ville et ma région à travers nos dimanche en famille.

Pour ceux qui me suivent, vous le savez sans doute déjà, ce Rendez-vous s’est associé à Gallimard Loisirs  pour vous permettre, de gagner deux Geoguides. Ce mois-ci, c’est Bai

 

Comment participer ?

Le jeu se déroule du 1 au 15 octobre 2017.

Alors pour participer, il suffit de commenter un des articles du rendez-vous (cet article ou celui de votre choix parmi les blogs participants)

ET

de commenter la page Facebook #EnFranceAussi (en indiquant le blog que vous avez commenté).

Ensuite, il y aura un gagnant parmi les blogueurs, et un autre gagnant parmi les lecteurs. Pour en savoir plus, le règlement est disponible ici.

Liste des autres participants :

  • – Fish and Children :
  • – Annima :
  • – Mordue de voyage :
  • – Les aventures de la tribu de Chacha :
  • – My little road :
  • – Travellingaddress :
  • – Salut Bye Bye :
Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *