Parc national des îles de Boucherville


Le parc des îles de Boucherville est un parc national créé en 1984 par le gouvernement du Québec. Il est situé sur le Saint-Laurent non loin de Boucherville, sur la rive-sud de Montréal. Il comprend six îles d’un archipel qui en compte une douzaine, j’ai nommé les îles Sainte-Marguerite, Saint-Jean, à Pinard, de la Commune, aux Raisins et Grosbois.

C’est dans le camping de l’île Grosbois que nous avons dormi, lors de la 2ème étape de notre road-trip au Québec durant l’été 2016.

carte du parc des iles de Boucherville par la SEPAQ

Qu’est-ce qu’on y a vu?

Je vous dresse le tableau : imaginez vous un ciel assombri par la nuit qui commence à tomber.

Maintenant placez par dessus une pluie diluvienne dont chaque goutte est comme un seau d’eau qu’on vous jette dessus, un froid vous glaçant les os, des éclairs zébrant le ciel suivis tantôt de suite, tantôt peu après, de coups de tonnerre à faire trembler les fenêtres des maisons, fenêtres qui essayaient déjà de résister au vent violent dont chaque rafale pouvait à elle seule faire basculer la tour Eiffel (heureusement, elle se trouvait bien à l’abri à Paris)… Ajoutez encore quelques nuées de moustiques affamés, maragoins, bibites ou autres noms qu’on leur donne.

Vous y êtes?

Nous sommes le vendredi 15 juillet, il est 18h30, nous venons de garer la voiture sur l’île Sainte Marguerite. Nous avons acheté nos cartes annuelles SEPAQ, et nous plaçons nos affaires de camping dans la chariotte prêtée par le parc pour marcher les 3km qui nous sépare de notre emplacement de camping!

prêt de charettes

Le chemin, mouillé, est malgré tout bien agréable une fois bien équipé (chaussures imperméables, pantalon et veste de pluie). Il est tard, nous serons certainement les derniers à arriver au camping. Les sentiers du parc nous appartiennent à présent.

Nous traversons de petits chenaux sur des passerelle en bois, et nous croisons de nombreux ragondins qui passent à quelques pas de nous, nous prenons un bac à câble pour traverser le chenal Grande Rivière, nous longeons la ville de Boucherville…

Et nous arrivons enfin au camping.

Monsieur Plume tente de défier les éléments de la nature et fait son 1er feu du séjour dans un milieu particulièrement hostile… et il réussit du 1er coup !

boîte à feu sur le camping de l'île Grosbois

La soirée continue par une animation « chauves-souris à l’écoute », proposée par l’extraordinaire guide Annie.

Lorsque le matin paraît et que tout s’éclaire, nous petit-déjeunons au milieu des ragondins (attention, il est interdit de donner à manger aux animaux sauvages, on ne peut que les observer), puis nous reprenons le même chemin dans l’autre sens.

La nature est très différente de jour et au soleil. Tout y est sublimé : la hutte de castors au milieu des reflets l’eau, les hautes herbes de toute sorte, les arbustes verdoyants et les arbres aux diamètres parfois saisissants.

Pour conclure en quelques mots, je dirai que ce parc est à ne pas manquer pour qui aime le calme et la nature…L’idéal est d’y passer 2 jours, de préférence en fin de semaine, puisque c’est là que se concentrent presque toutes les animations découverte : une première journée découverte des iles à vélo ou à pied, une nuit au camping, et le lendemain, une balade sur l’ile aux raisins. Cela permet d’arriver au parking, tranquillement,  en milieu d’après midi et de prendre la route pendant la sieste des enfants.

Et les enfants?

Comme d’habitude dans les parcs SEPAQ, ils ne sont pas oubliés :

  • – ma poussette (toujours une maclaren quest) passe absolument partout.
  • – des structures de jeux sont présentes au camping et sur l’île sainte Marguerite
  • – ils se sont amusés près de la hutte amérindienne reconstituée, entre le séchoir et le fumoir et ont découvert que tous les indiens ne vivaient pas dans des tipis…
  • – ils ont aimé la promenade en chariotte, et le bac à câbles
  • – ils ont apprécié se promener sans qu’on leur dise attention la crotte, attention la voiture.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *