Une magnifique journée à Rawdon


Rawdon se trouve à 1h de route de Montréal, plein nord.

La ville a pour slogan « à Rawdon, la nature vous attend », et d’ici la fin de cette page, vous allez comprendre à quel point c’est vrai!

Tout d’abord, il faut savoir que Rawdon est un lieu de villégiature très réputé au Québec, grâce, entre autres choses, à la présence de deux rivières : la rivière Rouge et la rivière Ouatareau. Le parc des Cascades et les chutes Dorwin, sont particulièrement connues et curieusement peu indiquées, donc prenez les adresses et un gps avec vous, sinon… je vous souhaite bien du courage!

Le parc des chutes Dorwin

Le parc est situé au 3102, 1re Avenue, on y accède par les routes 125 et 337.

Chutes Dorwin, ou chutes Darwin? telle est la question! Les uns disent Darwin, les autres Dorwin à la mémoire de propriétaire de ces terres et d’une scierie. Mais somme toute, quelle importance devant tant de merveilles?

A l’entrée du parc, comme partout au Canada, on trouve de nombreux jeux pour enfants (tobogans, balançoires, petit mur d’escalade etc), des tables à pique nique, des toilettes et tout est ombragé et très bien entretenu…De l’autre côté du parking, un court sentier forestier ponctué de panneaux d’interprétation nous mène au plus près de la rivière Ouatareau, en haut de la féérique chute Dorwin, haute d’environ 18m.

La légende raconte qu’il y a de cela bien des lunes, vivait un sorcier indien méchant le méchant et tout puissant Nipissingue. Fort rusé et calculateur, le sorcier menait à sa guise tous les habitants du Sidh et parmi eux la douce et magnifique Hiawitha, fille de Sachem. Sa jeunesse et sa beauté aurait pu faire tomber bien des cœurs, mais le sorcier était tombé amoureux de la belle, et personne n’osait la lui convoiter. Sauf qu’Hiawitha souhaitait entrer dans les ordres. Apprenant qu’elle devait se marier à Nipissingue sous peine de mort, désespérée elle se donna à Arondack, l’ennemi juré du sorcier.

Nipissingue déclara la guerre et Arondack revint mourant au campement. Hiawitha, garde-malade de la tribu, soigna Arondack. Manquant de plantes, elle s’éloigna du camp pour en récolter. Elle se dirigea vers le profond précipice Dorwin au fond duquel ne coulait alors qu’un mince filet d’eau. Nipissingue l’aperçut au bord du gouffre, s’élança vers elle, et d’un geste brusque, la précipita dans l’abîme. Au même moment, un coup de tonnerre se fit entendre et le gouffre se changea en une magnifique chute et Nipissingue fut changé en pierre que l’on peut encore observer au sommet de la chute.

Le parc des chutes a été pour nous un moment véritablement de détente, une promenade au rythme de la nature…et des enfants.

La plage municipale

La plage est située au 3304, 8e Avenue, on y accède par la route 337. Elle est contrairement aux autres sites très bien  indiquée.

La plage se trouve en bordure du lac Rawdon. Il s’agit d’une plage de sable, toute en pente, et la baignade (fraîche) y est surveillée. Pour l’aspect pratique : on peut se changer dans le bâtiment à côté du parking.

Le parc des cascades

Le parc est situé au 6669, boulevard Pontbriand, on y accède par la Route 341 (boulevard Pontbriand).

A l’entrée des chutes Dorwin, on nous a dit, bof, avec des enfants, aucun intérêt, n’y allez pas… Quelle erreur ! Ici ce n’est pas une cascade, mais une multitude de petites cascades qui dévalent un large escalier rocheux… Un paysage de carte postale pour qui aime marcher sur les rochers… La baignade y est interdite

Donc si à votre tour vous planifiez un séjour sur Montréal, peut-être passerez-vous à Rawdon? n’hésitez pas alors à partagez votre  expérience !

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *