Val David ou le village du Père Noël

Pourquoi cet arrêt au village du Père Noël ?

D’aussi loin que je me souvienne, Noël a toujours été une fête très attendue chez nous : le sapin, les décorations, les lumières, les chants, les tours en voiture avec mes parents pour voir les décorations de la ville et l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… l’attente… jusqu’au grand déballage des cadeaux jusqu’à ce jour si particulier qui savait réunir toute une famille autour d’une table bien garnie…Tout était tellement magique et merveilleux quand j’étais enfant…

Maintenant que je suis maman et que je suis passée côté coulisses, je veille à mon tour à entretenir la magie de Noël : j’aime voir mes enfants se projeter le soir de Noël. J’aime voir dans leurs yeux cette lueur d’impatience, cette excitation et cette envie de savoir ce que le Père Noël leur aura apporté. J’aime me laisser transporter par leur innocence et leur joie de vivre. J’aime revivre mes émotions d’enfants à travers eux !

Seulement, à Noël dernier j’ai « merdé », oui, oui, vraiment, je ne trouve pas d’autres mots ! Je vous explique…

Comme tous les ans, nous nous sommes partagé le réveillon et le jour de Noël entre nos 2 familles. Comme tous les ans, les enfants ont été plus que gâtés. Comme tous les ans les enfants ont déballé un premier cadeau, crié de joie et l’ont posé pour passer au suivant, puis déballé un second cadeau, crié de joie et l’ont posé pour passer au suivant etc…pour, au final, froisser les emballages cadeaux et mimer une bataille de boules de neige, puis s’asseoir dans un carton et faire semblant de conduire un traineau tiré par 2 rennes cousins…Comme tous les ans nous nous sommes demandés comment nous arriverions à tout faire tenir dans la voiture au retour, et comme tous les ans, tout a fini par rentrer, et nous aussi.

C’est une fois le seuil de la maison franchi que le drame a eu lieu, que l’innocence de l’Arpète s’est envolée! Ce 27 décembre 2015, mon petit garçon a réalisé du haut de ses 3 ans tous juste que le Père Noël n’était pas passé dans sa maison et en a déduit qu’il n’était pas été assez sage pour avoir droit à des cadeaux… Donc grosse crise de larmes,  j’enfile mes vêtements de super-maman, j’ajuste ma cape : « mais non mon chéri, c’est juste que comme je n’avais pas allumé la lumière, le Père Noël n’a pas laissé tes cadeaux ici, il a tout amené chez papi-mamie… »

Et naturellement ça n’a pas fonctionné… D’où mon idée d’aller voir le Père Noël afin de clarifier les choses !

Le village du Père Noël

Alors là, mettons-nous d’accord tout de suite, il s’agit d’une journée pour les enfants, et rien que pour les enfants… D’une journée où en tant que parents on est heureux de les voir s’amuser en sécurité et rien d’autre…

Maintenant que les choses sont claires, à quoi ressemble une journée au village ?

Nous sommes arrivés au village en fin de matinée (plus d’une heure pour traverser Montréal grr…). À notre arrivée, notre fils a reçu le titre d’apprenti lutin : un lutin en chef lui a remis le badge (étiquette) à son nom. Puis nous sommes entrés dans le parc. L’endroit est kitsch au possible et c’est exactement ce qu’on en attendait.

L’Arpète s’est dirigé immédiatement vers les bateaux pédalos, puis a fait du vélo sur une petite piste cyclable, a sauté dans chacune des 3 structures gonflables, a enfilé un harnais pour grimper à la cheminée d’entraînement du Père Noêl, s’est perdu dans le palais des glaces, a sonné la cloche de l’église, a fait plusieurs tours de petit train, a nourri des chèvres et des canards et caressé des ânes à la mini ferme, est allé voir le Père Noël dans sa maison tout en haut de la colline, a vu ses rennes, est monté dans son traineau, a escaladé un filet tendu menant à une cabane dans les arbres, a assisté au spectacle de magie de Jérémy James, s’est vu remettre sa baguette magique à la fin, a glissé sur de grands toboggans avec un tapis, a joué des petites comptines de Noël dans la salle de musique, a profité des jeux d’eau, des toboggans aquatiques et de la pataugeoire…

C’était une très belle journée, tout était pensé pour les tout petits : que ce soit la taille du parc (petit mais nettement suffisant), les activités (beaucoup de jeux, un seul manège), la sécurité (des petits lutins sont présents partout pour aider les enfants), l’interactivité (grâce au badge d’apprenti lutin au prénom de l’enfant)… Au final, pour nous, la magie a opéré, notre fils a été totalement émerveillé.

Mais parce qu’il y a un mais (ben oui je suis française quoi, alors il faut bien que je râle un peu !), le prix d’entrée est absolument exorbitant, et s’il permet à nos enfants de rêver éveillé, les adultes s’amusent eux, en regardant leurs yeux pétiller !

Est-ce qu’à refaire, on y retournerait? Oui, et surtout monsieur Plume :

  • – Tu sais maman, papa c’est un peu comme le Père Noël
  • – ah bon?
  • – ben oui papa c’est aussi mon père, tu entends PERE dans Père Noël?

Mon père ce héros !!!

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une réponse à Val David ou le village du Père Noël

  1. Ping :Blogs de Metz #1 : Expériences en Famille - AdopteMetz.com