Quels souvenirs rapporter du Québec l’hiver?

Après vous avoir parlé des souvenirs à rapporter l’été du Québec, me voici de retour avec les souvenirs à rapporter du Québec l’hiver (ou à goûter sur place) !

Et oui, une semaine déjà, peut être un peu plus que vous affrontez le rude hiver québécois. Ce qui signifie une semaine, peut être un peu plus que vous vous faites expliquer que -25°C ce n’est pas frette mais à peine frais. Et donc fatalement, une semaine, peut être un peu plus que vous vous délectez de chaque bol de soupe (chaude), de chaque gorgée de jus de chaussette café (chaud).

Vous n’avez probablement pas fini vos achats souvenirs, ou peut être n’avez-vous pas encore eu l’occasion de gouter à certaines spécialités ? Alors c’est le moment de passer aux choses sérieuses : les souvenirs qui réchauffent (et pas que le cœur).

spécialités culinaires hivernales :

Ces spécialités à consommer sur place ou à emporter et qui resteront de toute façon 1 minute dans votre bouche et 6 mois dans vos fesses

Les spécialités salées

quels souvenirs rapporter du Quebec l'hiver poutine souvenirs à rapporter du Québec en hiverLa sauce à poutine : tout d’abord, pour ceux qui ne connaissent pas, la poutine c’est des frites et du fromage à grains sur lequel on verse une sauce à la viande. C’est gras, c’est bon, ça réchauffe… Un concours annuel est organisé au Québec à l’occasion d’une Poutineweek. Il vous permettra de savoir où goûter aux meilleures poutines du coin où vous serez. Pour ramener chez vous un goût de Canada, vous pourrez trouver de la sauce à poutine en conserve ou en sachets déshydratés dans toutes les épiceries. La marque St-Hubert est excellente, d’autres le sont également. Vous ne saviez pas que ça existait et vous le regrettez ? pas de problème, c’est possible de vous en faire livrer en Europe.

quels souvenirs rapporter du Quebec l'hiver specialites-quebecoisesTourtière, ragout de boulettes, soute de pois cassés, et soupe de fèves au lard : autant de spécialités à déguster sur place… et à tenter de reproduire chez soi ! Pour les plus énigmatiques : la tourtière est une tourte à la viande, le pâté chinois c’est une couche de viande haché, une couche de maïs et par dessus purée de pomme de terre, le tout passé au four.

Les spécialités sucrées

Préparations pour pancake ou muffin : les crêpes 1000 trous, les muffins aux bleuets, les pancakes tous chauds servis au buffet de votre relais motoneige vous ont fait capoter? Moi aussi ! Alors sachez que vous pourrez trouver des sachets de préparation dans (presque) tous les magasins.

quels souvenirs rapporter du Quebec l'hiver queue-de-castorQueue de Castor : c’est une pâtisserie festive, à mi-chemin entre la gaufre et le beignet. Vous ne voyez pas trop? Donc pour résumer en quelques mots, disons que c’est chaud, croustillant comme une gaufre, moelleux comme un beignet, et qu’on étale dessus du nutella, du beurre salé, ou du sirop d’érable comme sur des roties. En hiver, c’est LA pâtisserie traditionnelle du carnaval. Cependant, on en trouve en toute période aux mêmes endroits que ceux où on trouve de la barbapapa en France.  Ça se mange sur place, chaud. Vous ne pourrez donc pas en rapporter. Dommage, mais vous pourrez toujours essayer les recettes que vous trouverez sur internet.

Tire d’érable : à essayer de toute urgence pour le fun. Cela se passe dans une cabane à sucre. Le restaurateur fait chauffer le sirop d’érable, jusqu’à lui donner une certaine consistance, puis en verse avec une cuiller sur la neige. On prend un bâtonnet, on l’appuie sur le sirop d’érable et on enroule pour en faire une sucette. Le sirop d’érable se fige au froid, mais ne devient pas dur pour autant. D’ailleurs même au congélateur, le sirop ne durcit jamais vraiment : son point de fusion est beaucoup trop bas.

Le secret des pâtisseries québécoises

quels souvenirs rapporter du Quebec l'hiver poudre-a-pate-teaspoon-et-tablespoonPoudre à pâte : C’est une poudre qu’on trouve partout au Québec au rayon pâtisserie, et hors de prix sur internet en France. Sachez que vous pouvez fabriquer un ersatz, mais bon courage dans vos dosages/calculs. Pour 5ml (1 c. à thé) de poudre à pâte, vous devez mélanger 2,5 ml (1/2 c. à thé) de crème de tartre à 1 ml (1/4 c. à thé) de bicarbonate de soude. Et maintenant, pourquoi ramener de la poudre à pâte ?

quels souvenirs rapporter du Quebec l'hiver poudre-a-pate-ingredients

Si vous êtes allés au Québec en hiver, vous avez sûrement goûté le pouding chômeur. C’est LE dessert traditionnel québécois (avec peut être la tarte aux bleuets). Pour la petite histoire, la recette remonterait à la crise économique de 1929 et s’est propagée à toute vitesse un peu partout au Québec grâce au faible coût des ingrédients nécessaires. Depuis beaucoup de variantes ont été imaginées, et vous pourrez en goûter de très bons, un peu partout : relais motoneige, restaurants, cabane à sucre… Mais jamais, je vous l’assure, vous n’aurez goûté un pouding chômeur aussi bon que celui de Nicole. Il est sucré juste ce qu’il faut, léger, onctueux… En un mot, parfait. Et devinez quoi? J’ai décidé de vous donner la recette !

Recette du pouding chômeur de Nicole :

Pour un petit moule rond (moule assez haut de diamètre 18cm) :

Pour le pouding :

  • 1/2 tasse de cassonade
  • 1/2 tasse de lait
  • 1 tasse de farine (mon mug contient 125g de farine)
  • 1,25 cuiller à thé de poudre à pâte

Et pour le sirop :

  • 1 tasse de cassonade
  • une cuiller à thé de vanille liquide
  • 1 tasse d’eau
  • une noix de beurre

Tout d’abord faites chauffer le four à 190°C chaleur tournante. Ensuite, mélangez les ingrédients pour faire une pâte à gâteau et un sirop. Enfin, versez la pâte dans un moule et versez doucement le sirop par dessus.

Puis enfournez pour 40min environ.

quels souvenirs rapporter du Quebec l'hiver pouding-chomeur-facon-nicole

Petit aparté pour rétablir une vérité :

Vous pensez qu’il fait -25°C dehors et que grâce à cela vous allez éliminer votre super petit déjeuner le matin, votre soupe et la poutine du midi et votre repas de soir? Alors comment vous dire ? En fait, sachez qu’il y a, dans une poutine, autant de gras que dans une plaquette de beurre ! Et donc, que la semaine que je passais au Canada l’hiver ne m’a jamais fait prendre moins de 3 ou 4 kg ! C’est la vie, mais ne partez pas avec un pantalon trop serré.

Les boissons

quels souvenirs rapporter du Quebec l'hiver clamatoCaribou : à l’origine cette boisson était un mélange de sang de caribou et d’alcool fort… aujourd’hui, c’est fait à base de vin (ou porto) et d’alcool blanc, et ce n’est pas plus mal. C’est devenu LA boisson du Carnaval et des parties de pêche hivernales. On va dire que ça rend l’hiver moins hivernal et les gens parfois trop joyeux !

Clamato : c’est un jus de tomate à la palourde. C’est surprenant, pas vraiment mauvais… Personnellement, je le classe dans la catégorie des choses bonnes…là bas. Mais c’est quelque chose d’original à ramener.

Mélange de tisanes inuits : vous vous laisserez peut-être tenté par une tisane inuit dans une épicerie fine. Sachez que vous pouvez vous procurer également des thés et tisanes amérindiennes sur internet.

Tisanes à base d’érable et thés de bleuet ou de canneberge : vous trouverez ces thés et tisanes dans certaines épiceries fines et sur internet

Vêtements

Les vêtements spéciaux

Chemise de bûcheron : La plus traditionnelle est la fameuse chemise rouge à carreaux. Outre le look, elle est agréable à porter et protège des premiers froids.

Ceinture fléchée : C’est en une ceinture de laine tressée aux doigts, d’une largeur de 15 à 25 cm et pouvant faire jusqu’à 2 mètres de long. Pour les touristes, c’est la ceinture de Bonhomme lors du Carnaval. Mais en fait, cette ceinture a une histoire associée à la traite des fourrures.

Tee-shirt de hockey : N’importe lequel tant qu’il y a le logo ! Autant dire que vous avez le choix : le rouge des Canadiens de Montréal ou celui des équipes de Vancouver, Calgary, Edmonton, Winnipeg, Toronto, Ottawa ou même les anciens Nordiques de Québec ! A vous de choisir.

Chapeau de trappeur : Le chapeau de trappeur est le fameux chapeau de fourrure avec une queue derrière. Oui, le même que Davy Crockett.

tuque : rien de tel pour garder les oreilles au chaud

Les vêtements d’hiver

D’une manière générale les vêtements au Québec sont moins cher qu’en France. C’est encore plus flagrant pour les vêtements d’hiver. Et cerise sur le gâteau, ils sont souvent aussi reconnus pour leur qualité.

Je n’y connais pas grand chose, mais je peux citer certaines marques : Chlorophylle pour ses vêtements d’extérieur et Kanuck et Canada Goose pour leurs manteaux

Livres, musique, babioles, gadgets :

Cuiller en bois (ou cuiller musicale) : c’est un instrument traditionnel assez jouissif, utilisé dans les cabanes à sucre.

mini ski-doo : si vous venez de passer quelques jours en motoneige,

des bâtons de hockey : pour décorer une chambre d’ado (sauf que ça risque d’être compliqué à ramener en avion !

CD de musiques carnavalesques : toujours sympa de se replonger dans l’ambiance « Salut Bonhomme, Salut Bonhomme Salut le Bonhomme de Carnaval)

Maudite poutine de Charles-Alexandre Théorêt : ce livre traite de l’histoire (approximative) de ce plat. Sympa et original je trouve.

 

Enfin, pour compléter cet article, n’hésitez pas à lire mon article sur quel genre de souvenirs rapporter et à qui !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *